Patrimoine Culturel Immatériel – Culture Quintessence 2017-05-03T06:44:48+00:00

Patrimoine Culturel Immatériel

Définition

Le concept de Patrimoine Culturel Immatériel est né au sein de l’UNESCO, défini par une convention en 2003. 

L’immatériel, se manifeste principalement dans les domaines suivants :

– traditions et expressions orales, y compris les langues

– arts du spectacle : danse, théâtre, musique…

– rites et événements festifs

– connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers qui nous entoure

– savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel

Précisons que l’UNESCO différencie le Patrimoine Culturel et Naturel (édifices et paysages) du Patrimoine Culturel Immatériel.

Différence entre histoire

et Patrimoine Culturel Immatériel

La différence entre la notion d’histoire et celle de Patrimoine Culturel Immatériel réside dans le temps.

En effet, l’histoire se réfère au passé tandis que le Patrimoine Culturel Immatériel se réfère au présent.

Autrement dit, l’histoire fait appel à des faits historiques, rapportés par le passé, tandis que le Patrimoine Culturel Immatériel fait appel à l’imaginaire et à la mémoire orale du présent.

Le travail d’un historien consiste donc à analyser les écrits, les archives historiques afin de faire un état des lieux des faits passés et d’en faire ressortir les éléments les plus essentiels et marquants de l’histoire.

Dans le cadre d’une collecte de mémoire orale, le travail d’un spécialiste en Patrimoine Culturel Immatériel consiste lui, à collecter l’imaginaire, la mémoire orale ou encore les anecdotes de personnes encore actuellement en vie, grâce à des enregistrements audio et vidéo, afin de donner de la matière à l’histoire mais également pour redonner de la valeur à ces témoignages dans le présent.

Il est essentiel de prendre conscience de la richesse de ce Patrimoine Culturel Immatériel.   

La réalisation d’une collecte de mémoire orale vient en complément des études d’archives historiques.