Le patrimoine culturel immatériel est en danger, au même titre que le patrimoine matériel, plus largement médiatisé.

La mondialisation, l’uniformisation culturelle, la fragilité des petits artisans ou encore la surconsommation… toutes ces raisons mettent en péril des traditions et savoir-faire transmis de génération en génération.

Si ce sujet préoccupe parfois, il est important de se l’accaparer comme un sujet vital pour l’humanité.

Le patrimoine culturel immatériel, autrement connu sous le nom de patrimoine vivant, constitue une véritable richesse immatérielle pour l’humanité, que ce soit pour les générations actuelles ou les générations futures.

Sauvegarder cette richesse immatérielle, sauvegarder nos savoir-faire, c’est sauvegarder la diversité culturelle de l’humanité.

En effet, qui souhaiterait vivre dans un monde uniformisé ?

En tant que Fondatrice de Culture Quintessence et tout simplement en tant qu’être humain, je ne souhaite pas vivre dans un monde où seule une culture prédomine, où seule une culture devient la culture de référence.

Tout comme je suis pour la diversité de la faune et de la flore, je suis pour la diversité des patrimoines vivants, la diversité des savoir-faire, la diversité des cultures du monde.

Si j’ai voulu créer Culture Quintessence, c’est pour agir concrètement sur cette problématique et trouver des solutions compréhensibles par le monde des entreprises, des institutions et des associations.

Car que ce soit dans ces trois univers, le patrimoine culturel immatériel est à traiter, selon moi, selon trois grands principes :
le protéger, le transmettre et le valoriser.

Culture Quintessence s’adresse donc à toutes les structures conscientes de cet enjeu.

Une entreprise pourra prendre conscience de l’importance de sauvegarder un savoir-faire, de le transmettre et de communiquer dessus.
Une association ou une fédération pourra valoriser ses adhérents ou donner du sens à sa raison d’exister.
Une institution ou encore un musée pourra mesurer la portée économique, culturelle, touristique ou éducative d’un projet.

Chacun pourra percevoir à travers notre approche, l’importance de protéger, de valoriser et de transmettre ce trésor invisible que représente le patrimoine vivant mais aussi de permettre à ses porteurs, comme les artisans, de pouvoir continuer à vivre de leur métier.

Car il s’agit aussi de protéger et valoriser les personnes détentrices d’un savoir-faire, d’une connaissance ou encore d’un imaginaire transmis de génération en génération.

En donnant vie à Culture Quintessence, j’ai souhaité répondre aux besoins des industries, des entreprises de tradition, des associations, des fédérations, des musées ou encore des institutions.

Culture Quintessence se veut à la fois proche des enjeux économiques, comme proche des enjeux humains, environnementaux et culturels.

Pour cela, nous associons nos valeurs à un savoir-faire entrepreneurial et à des techniques anthropologiques.

Protéger le patrimoine vivant peut consister à produire des livrables numériques exploitables par nos clients aujourd’hui selon leurs priorités et pour les générations futures.

Valoriser et transmettre le patrimoine vivant peut consister à produire différents supports multimédia, moyens de communication, formations, conférences, événements ou projets plus ambitieux.

La mission de Culture Quintessence est donc résumée ainsi : sauvegarder, transmettre et valoriser le patrimoine vivant.

Vous souhaitez en savoir plus sur notre expertise ? Cliquez ici :

En savoir plus

AUTEUR

Noëlie Nottet

THÈME

Blog

CATÉGORIE

Culture Quintessence

MIS EN LIGNE LE

30 avril 2020

Abonnez-vous & recevez tous nos articles